Bienvenue sur CherbourgEscale DSC_06565 Escales 2022 DSC_0020005 Prochaines escales de paquebots : Aegean Odyssey le 6 juillet DSC_10725

Sous-marin, intercepteurs, éoliennes : le port de Cherbourg accueille de nombreux navires de transport de colis lourds

Publié par Cherbourg Escale sur 8 Décembre 2021, 11:00am

Catégories : #Cargos, #Chantiers navals

Sous-marin, intercepteurs, éoliennes : le port de Cherbourg accueille de nombreux navires de transport de colis lourds

La construction navale et le développement des énergies marines renouvelables permettent au port de Cherbourg d'accroître considérablement le nombre d'escales de navires de charge.

Le cargo Emma a ainsi effectué sept escales ces trois derniers mois au quai des Flamands pour y décharger des fondations d'éoliennes. Ces dernières seront installées sur le parc éolien en baie de Saint-Brieuc. Ce sont ainsi plus de 180 pieux métalliques de 40 mètres de longueur qui sont attendus sur les terre-pleins cherbourgeois. 

Long de 122 mètres, le Emma dispose de deux grues en pontée.

Arrivée du cargo Emma le 5 novembre 2021Arrivée du cargo Emma le 5 novembre 2021
Arrivée du cargo Emma le 5 novembre 2021

Arrivée du cargo Emma le 5 novembre 2021

Côté construction navale, les chantiers CMN de Cherbourg ont récemment exporté trois intercepteurs rapides de 32 mètres. Pouvant atteindre 48 nœuds, ces navires en aluminium sont destinés à la surveillance des eaux maritimes.

Ces trois bateaux ont été chargés à bord du cargo Happy Ranger de la compagnie maritime BigLift, spécialisée dans le transport de colis hors-normes. BigLift dispose d'une flotte de 25 navires, tous dotés de moyens de saisissage et de levage exceptionnels.

L'Happy Ranger fait partie de la série R qui en compte deux autres (Happy River et Happy Rover). Dotés de deux grues en pontée sur leur tribord, ces bateaux peuvent lever des colis allant jusqu'à 800 tonnes. Le pont renforcé permet de poser des charges lourdes avec une résistance de 20 tonnes par mètre carré. Le cargo, qui bat pavillon hollandais, est même classé glace.

Chargement des intercepteurs sur l'Happy Ranger
Chargement des intercepteurs sur l'Happy RangerChargement des intercepteurs sur l'Happy Ranger

Chargement des intercepteurs sur l'Happy Ranger

Autre figure dans le domaine du transport de colis lourds, RollGroup dispose notamment de six navires semi-submersibles. Ces bateaux peuvent en partie s'enfoncer dans l'eau grâce à leurs grandes capacités de ballastage, permettant aux colis flottants (très souvent des navires) d'être chargés. 

Le Rolldock Storm a ainsi embarqué le mois dernier le sous-marin Perle, réparé par le chantier de Cherbourg Naval Group suite à l'incendie qui l'a frappé à Toulon en 2020. En s'enfonçant de plus de 12 mètres, le cargo peut accueillir à son bord des navires affichant un tirant d'eau de 5,6 mètres. Long de 151 mètres, il peut de cette façon embarquer des colis de plus de 8000 tonnes. Ses grues lui permettent également de lever des charges de 700 tonnes.

Le Rolldock Storm et le cargo Emma au quai des Flamands, photo Q. Lepetit

Le Rolldock Storm et le cargo Emma au quai des Flamands, photo Q. Lepetit

Arrivée du Stadiongracht à CherbourgArrivée du Stadiongracht à Cherbourg
Arrivée du Stadiongracht à Cherbourg

Arrivée du Stadiongracht à Cherbourg

Disposant d'une flotte encore plus grande avec cinquante navires, la compagnie maritime Spliethoff est également plus polyvalente en ayant des bateaux moins spécialisés et chargeant ainsi de nombreux conteneurs.

Le Stadiongracht était ainsi en escale à Cherbourg pour charger une pale d'éolienne construite dans l'usine LM Windpower. Long de 173 mètres pour 25 de largeur, le navire peut charger 1134 conteneurs. Il peut également embarquer des cargaisons en vrac ou des colis lourds. Le Stadiongracht possède aussi trois grues de 120 tonnes chacune et cinq chargeurs latéraux (portiques débordants) de 16 tonnes.

Arrivée du Stadiongracht à CherbourgArrivée du Stadiongracht à Cherbourg
Arrivée du Stadiongracht à CherbourgArrivée du Stadiongracht à CherbourgArrivée du Stadiongracht à Cherbourg

Arrivée du Stadiongracht à Cherbourg

Sous-marin, intercepteurs, éoliennes : le port de Cherbourg accueille de nombreux navires de transport de colis lourds
Commenter cet article