Bienvenue sur CherbourgEscale DSC_06565 Escales 2022 DSC_0020005 Prochaines escales de paquebots : Ventura le 13/09 - Seabourn Ovation le 16/09 DSC_10725

Cherbourg en 2021 : reprise de l'activité croisière, explosion du trafic vers l'Irlande et premières escales EMR

Publié par Cherbourg Escale sur 1 Janvier 2022, 16:32pm

Catégories : #Port de Cherbourg

Alors que Cherbourg avait connu un trafic commercial très réduit en 2020, notamment à cause de la situation sanitaire (aucune escale de paquebot et forte diminution du nombre de traversées vers le Royaume-Uni), l'année 2021 marque le retour des paquebots de croisière tandis que le trafic vers l'Irlande poursuit sa forte croissance. Le nombre d'escales pour les énergies marines renouvelables a également fortement progressé, les premières productions et chantiers ayant débuté.

L'AidaPrima lors de sa dernière arrivée au quai de France le 27 décembre dernier

L'AidaPrima lors de sa dernière arrivée au quai de France le 27 décembre dernier

Après 56 escales de paquebots accueillis en 2019 et aucun navire en 2020, Cherbourg a décompté 20 escales à partir de septembre 2021. Si les conditions sanitaires le permettent, le port pourrait accueillir près de 60 paquebots en cette nouvelle année.

La compagnie allemande Aida, qui a dû réorganiser ses itinéraires en fonction de la pandémie, compte à elle seule 8 escales (7 d'entre elles de l'AidaPrima en remplacement de Southampton). Les compagnies de croisières habituelles reviennent également progressivement (Princess Cruises, Cunard ou encore Saga). Durant la crise sanitaire, les compagnies de croisières continuent de recevoir de nouveaux navires et poursuivent le renouvellement de leurs flottes. La moitié des paquebots en escale en 2021 venait ainsi pour la première fois. En 2022, ce sont 15 navires qui viendront de la même façon pour la première fois (dont l'AidaCosma qui sera livré dans les prochaines semaines, l'Enchanted Princess et le Rotterdam livrés en 2021).

Le MSC Seaview (photo Q. Lepetit) et le Queen Mary 2 à Cherbourg en 2021Le MSC Seaview (photo Q. Lepetit) et le Queen Mary 2 à Cherbourg en 2021

Le MSC Seaview (photo Q. Lepetit) et le Queen Mary 2 à Cherbourg en 2021

Les lignes régulières vers le Royaume-Uni sont restées très limitées en 2021 tandis que la destination Irlandaise continue sa belle progression avec les marchandises. 

Les opérateurs de ferries avaient anticipé une hausse des volumes sur les lignes directes entre la France et l'Irlande : Irish Ferries et Stena Line avaient en effet modifié leurs traversées afin de proposer un aller-retour quotidien en complément l'une de l'autre. 

Devant la forte demande, Stena a doublé ses traversées en ajoutant un navire fréteur, le Stena Foreteller puis le Stena Vinga sur la ligne Cherbourg - Rosslare en plus du Stena Horizon. Pour absorber la forte demande, Stena Line a également mis temporairement en ligne ses nouveaux ferries de très grandes capacités. 

Irish Ferries a aussi augmenté ses capacités vers Dublin en remplaçant l'Epsilon par son récent ferry WB Yeats et en ajoutant une traversée le week-end effectuée par l'Epsilon.

Brittany Ferries a avancé l'ouverture de sa ligne entre Cherbourg et Rosslare prévue avec le Cap Finistère puis le Connemara. 

Côté transmanche par contre, le Barfleur n'est pas revenu en flotte. Seul le Cotentin proposait des rotations en début d'année ainsi que le Galicia au rythme d'une rotation seulement par semaine.

Les ferries Stena Foreteller et WB Yeats ont largement contribué aux bons résultats 2021Les ferries Stena Foreteller et WB Yeats ont largement contribué aux bons résultats 2021

Les ferries Stena Foreteller et WB Yeats ont largement contribué aux bons résultats 2021

Enfin, en 2021, le nombre d'escales de navires de charge a considérablement augmenté. Le nombre de navires de marchandises est ainsi passé de 33 en 2020 à 95 en 2021, dont 43 de soutien à l'offshore pour la construction des champs d'éoliennes en mer. Le REM Trader a ainsi effectué 35 escales entre avril et octobre, durant la première campagne de forages en baie de Saint-Brieuc.

Concernant les cargos, c'est le cargo Emma qui a effectué le plus d'escales avec 6 touchés au quai des Flamands pour acheminer les fondations d'éoliennes.

Escales des navires Wladyslaw Orcan, Combi Dock I (photos Q. Lepetit) et North Sea Atlantic
Escales des navires Wladyslaw Orcan, Combi Dock I (photos Q. Lepetit) et North Sea AtlanticEscales des navires Wladyslaw Orcan, Combi Dock I (photos Q. Lepetit) et North Sea Atlantic

Escales des navires Wladyslaw Orcan, Combi Dock I (photos Q. Lepetit) et North Sea Atlantic

Commenter cet article